CinéChroniK

Toutes les critiques des films et séries Tv
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Cinéma] Horribilis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Notation :
Nul !
0%
 0% [ 0 ]
Mauvais !
0%
 0% [ 0 ]
Bof !
0%
 0% [ 0 ]
Bien !
50%
 50% [ 1 ]
A voir !
50%
 50% [ 1 ]
Culte !!!
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Newdraft
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: [Cinéma] Horribilis   Ven 21 Avr à 3:02



Voilà déjà plusieurs mois qu’on attendait. On allait perdre patience.
Voilà déjà plusieurs mois qu’ils parcouraient la galaxie. Ils n’allaient pas se perdre.

Sonnez l’alerte !
Nos meilleurs ennemis, les aliens, sont de retour au cinéma pour envahir une nouvelle fois la Terre et asservir la race humaine.


D’entrée de jeu, mettons les points sur les « i » ; il s’agit bien d’un film de genre.
Un film qui nous raconte une petite histoire d’extraterrestres en mal de guerre et d’humains très attachés aux théories darwiniennes de survie de l’espèce. Elle donnera à coup sûr bonne bouche aux connaisseurs.
Mais, quant aux autres, le film et ces quelques phrases vous laisseront de marbre ; passez donc votre chemin et plus vite que ça !


Maintenant qu’on est entre nous, passons aux choses sérieuses.
Horribilis a tout ce qui faut, où il faut. La preuve, le MPAA (Motion Picture Association of America) gratifie le film d’un exceptionnel « R for strong brutal violence, pervasive language, some drug content and sexuality/nudity. ».

Halte au discours pontifiant, pour vous donner une meilleure idée de l’ambiance de l’œuvre, voici l’heure de passer aux travaux pratiques en vous offrant un échantillon de démonstration.

Je vous le dit, messieurs les censeurs et autres modérateurs, ce qui suit va être fleuri.
Mais, il me faut laisser la parole à l’un de ces braves rednecks qui a eu à subir l’attaque :



Putain :
Ces grosses larves de martiens, vénusiens, jupitériens, avaient trop picollé durant leur voyage dans les étoiles. Alors forcément, ils ont raté la zone 51 pour poser leur gamelle volante chez nous. Ca a fait un sacré boucan, encore plus sonore qu’un pet du père O’Hara. Forcément, Grant Grant (le Miou Miou de chez-nous, les états-uniens) a ramené sa graisse sur place. Il était plein, comme une outre, comme d’hab’. Alors Roswell a en profité.
=> Mars 1 – Terre 0. Fin du 1er round.

Saloperie :
On a eu droit à la version intégrale de Grant-Tentacules. Il courrait à couilles rabattues après la viande. Ca on savait. Mais, cette fois, c’était de la viande de bestioles et non plus la version avec chromosomes gonzesses, 18 à 20 ans, roulées en 90 C, à nous faire retourner le petit Jésus sur son crucifix romain, époque gladiateur.
=> Mars 2 – Terre 0. Fin du 2ème round.

Bordel :
On n’est pas resté à se masturber. On s’est rassemblé pour une battue. La chasse au cerf, on connaît. Le martien, c’est pareil, les cornes en moins.
On a recruté dans tous les zoos.
Y-avait le vieux Doherty, 80 ans et toujours d’attaque, encore mieux que papy Zidane à la coupe du monde 2006. Enfin, sans déambulatoire, il s’est vite fait niqué par E.T.
Miss Boudou, la fliquette recrutée à cause des quotas, avait beau marcher à voile et à vapeur, ça a pas suffit. Mise en bière avant d’avoir pu voter Delanoë.
=> Mars 3 – Terre 0. Fin du 3ème round.

Merde :
A la fin, je me suis retrouvé seul avec une petite chatte (pas l’animal) et à devoir sauver Miss Grant, qui me faisait bander depuis le collège.
La grenade a finit à l’eau (évidemment, je savais pas, j’ai pas de piscine). Heureusement il y avait Findus et on se chauffait au gaz. J’ai pu concocté une explosion spéciale bridés. Vive Nagasaki et Hiroshima ! La pieuvre s’en est retourné en orbite géostationnaire (mot fétiche, cf. post de V for vendetta).
Pendant, qu’elle crevait, j’ai à peine eu le temps de lui vomir, gerber, dégueuler, dégobiller, rendre toute ma haine. Une phrase pour l’espèce humaine : Ta mère fit un pet foireux Et tu naquis de sa colique.
=> Mars KO – Terre, les bras levés et la ceinture. Fin du combat.


Merci Apollinaire pour ta contribution.
Amis poètes bonsoir.

Veuillez fermer les rideaux.
La représentation est terminée.

A la prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wraith
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 576
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: [Cinéma] Horribilis   Ven 21 Avr à 9:50

Ca, c'est de la chronique ! Laughing Laughing Laughing

Dans un langage moins fleuri, je dirais que Newdraft a parfaitement raison : si vous n'êtes pas amateur de délires gores, de mises à mort sanguinolentes, de morts-vivants zombifiés et de montres gélatineux, il y a fort à parier que vous passerez votre chemin...

Pour les autres, voici toutes les raisons qui vous feront passer un bon moment :
- Dès le début du film, on a droit à une véritable galeries de rednecks pur jus d'une Amérique très très profonde... A tel point qu'on se réjouit par avance de voir toutes ces bandes de débiles se faire massacrer, avaler, mordre, déchiqueter, empaler, et exploser par quelques créatures de l'espace ;
- Dès le début du film, les dialoguistes nous gratifient de répliques cinglantes en prenant bien soin de respecter la règle des 3 G, essentiels à toute vanne réussie : Gras, Graveleux et Gore ;
- Les effets spéciaux sont de bonne facture et les scènes inhérentes au genre sont dégueulasses à souhait ! Twisted Evil

Malgré tout, inutile de vous y précipiter en anticipant le nouveau chef d'oeuvre du genre, ce film ne révolutionnne en rien le film d'horreur :
- Le scénario est ultra linéaire et classique ;
- Les ressorts psychologiques archi éculés ;
- Contrairement à ce qui est annoncé à grand renfort de publicité, il ne s'agit nullement d'une parodie de film d'horreur ! Il s'agit d'un film d'horreur drôle... la plupart du temps ! Twisted Evil
Fan des "Scary Movie", ne vous attendez donc pas à vous esclaffer de bout en bout.

Malheureusement, à force de tergiversations et faute d'un choix clairement déterminé, ce film qui oscille constamment entre comédie et horreur, finit, tout en pillant allègrement les références cinématographiques de ces 2 genres, a ne plus savoir où il se situe et rate finalement tous ses objectifs... A courir après 2 lièvres en même temps, voilà ce qui arrive ! No

Pas réellement mauvais, pas non plus exceptionnel, ce film reste un bon divertissement assez gore et passablement dégueux qui ravira, par sa bonne facture, les amateurs du genre sans, toutefois, suscité l'admiration et resté dans les mémoires. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinechronik.cultureforum.net
 
[Cinéma] Horribilis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CinéChroniK :: CinéChroniK :: Horreur-
Sauter vers: