CinéChroniK

Toutes les critiques des films et séries Tv
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [DvD] Force de Frappe (American Ninja 4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Notation:
Nul!
100%
 100% [ 1 ]
Mauvais
0%
 0% [ 0 ]
Bof
0%
 0% [ 0 ]
Bien!
0%
 0% [ 0 ]
A voir
0%
 0% [ 0 ]
Culte!!
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Constantine
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: [DvD] Force de Frappe (American Ninja 4)   Lun 22 Mai à 3:31



Lorsqu'un commando d'élite de la Delta Force est capturé par les BLack Ninjas dans un pays d'Afrique tropicale,Sean Davidson et Carl Brackston sont immédiatement envoyés sur place pour les libérer. Ils ont aussi une autre mission:détruire un menaçant dispositif nucléaire. Mais leur plan échoue et ils se retrouvent à leur tour prisonniers de l'odieux Sheik Ali Masksood. Le Gouvernement américain n'a plus qu'une seule alternative:Joe Armstrong, un ancien de la CIA, karatéka hors pair...

Réalisé par Cedric Sundstrom
Avec Michael Dudikoff, David Bradley , James Booth , Dwayne Alexandre ...


Poursuivant la Quête du Saint Nanar, je vais sous présenter sous peu, le quatrième volet de notre ninja américain favori, Michael DuDikoff dans le sublimissisment mauvais American Ninja 4 (alias Force de Frappe)...

L'ami Michael, nous avait quitté la série, le temps d'une succession par D.Bradley, dans le 3ème volet. Mais là, il est de retour et sont donc "2 fois plus forts, 2 fois plus rapides" (et bien plus mauvais...)

La séquence d'ouverture nous progète donc dans un sombre pays d'Afrique tropicale, où une escouade de la Delta Force (ça se voit qu'ils nous pas eu à faire à Chuck^^), est en train de fuir honteusement (et de se faire écharper méchament), face à de redoutables ninjas à la solde d'un affreux Sheik...
Nos gugusses des forces spéciales sont armés de manière hétéroclite (de l'arbalète au M16), et leur armement varie de plus, au gré des plans (désarmés/armés...). M'enfin, le plus important c'est qu'ils se font tous décimés ou presque, les survivants étant sous la menace d'une excécution si le Gouvernement des USA ne paie pas une rançon des plus faramineuses...

A la rescousse (et pour éviter d'envoyer des B2), 2 supers agents sont envoyés (un black et un blanc, évidemment), et se traînent un indicateur de moins de 15 ans. Discrets qu'ils sont (et oui, ils passent inaperçus les deux américains parmis la population indigène, surtout le gugusse en veste cuir), ils ont tôt fait d'être répérés.

Mais avant cela, lors de la très classique séquence de castagne dans un bar, notre héros aura pu démontrer tous ses talents d'acteur...euh de maître en arts martiaux.
Ils sont donc poursuivis par les troupes locales (pas bien douées), dirigés par une petite teigne incompétente/stupide, et pourtant bardée de médailles (cherchez l'erreur), ainsi qu'un salopard de tortionnaire sadique/moche/pervers/haineux d'Anglais (et qui déteste les américains en plus...). Nos compagnons se cachent provisoirement dans une morgue, aidés qu'ils sont par une américaine, avant que les ninjas ne soient à leurs basques.
On a alors droit à une autre démonstration du talent de David Bradley, qui a le temps de mettre hors de combat un certains nombre de nos chers ninjas, tant ceux ci sont lents/malhabiles (et pourtant très dangereux). Les séquences d'action étant bardées de ralentis nauséabonds, ça tient du sublime...

Croulant sous le nombre, nos héros ne font guère illusion, l'agent black surentraînés se payant même le luxe de rater les ninjas en tirant au pistolet, alors qu'ils sont à moins de 10 mètres (ces derniers sont très forts, ils esquivent les balles...).
Suit une sublime séquence, on l'on suit avec attention l'entraînement (mortel) des ninjas (japonais à l'origine, au physique caucasien et en pleine Afrique), le maître ninja se payant démontrant toutes ses capacités (et son oeil de verre).

Mais voilà, la mission a été un échec des plus complets, ils sont tous capturés et rejoignent les membres de la Delta Force (qui en sont à lêcher des chaussures, soumission quand tu nous tiens), dans leur prison crasseuse/sombre, et se font torturer à leur tour.

Le Gouvernement, se retrouve ainsi dans l'obligation d'envoyer notre seul espoir, l'unique, l'immense G.I Joe (si si véridique) en dernier recours. Malheureusement, ce dernier est devenu instituteur, il devra donc réfléchir un brin avant de partir sauver son meilleur ami et le reste du monde..euh des prisonniers.
Prenant la décision de partir en "vacance", il fera la connaissance de Pongo, le gamin de 15 ans qui a réussi à s'échapper; leur mission: obtenir l'appui des prisonniers indépendants, qui ont des tendances très Mad Max pour le look. Sur leur chemin, c'est au tour de Dudikoff de démontrer que c'est un type balèze, ce dernier se faisant attaquer en voiture par des ninjas. pas un soucis pour lui, il met les 6 assaillants hors d'état de nuire (bonne petite séquence de castagne, plutôt réussie).
Malgré cet exploit, il devrai faire une nouvelle démonstration face aux "Prisonniers", chose expédiée de manière expresse, il les met minables. Après cela, on devient amis, on rit de bon coeur et on pense enfin à sauver les otages.

Ils devront pour cela dérober les plans des canalisations de la forteresse imprenable, ce qui sera accompli au cours d'une réception donnée par l'ambassadeur américain. Joe Amstrong, débarque, l'air de rien, déguisé en prêtre. Endormant la vigilance de la petite teigne (il pratique la confession...dors tiens), tatanant la tronche de 2-3 gardes. C'est fait, on a les plans!

Le timing sera serré, très serré, les excécutions sont avancées et une bombe atomique menace de rayer New York de la carte. Les "Prisonniers" devront faire diversion (une énorme diversion, pour la liberté et contre les puissances des ténèbres...si si c'est dans le texte), pendant que notre G.I se chargera du reste, solitaire qu'il est. Souligons au passage que les "gentils" rivalisent d'inexpressivité, tant ils sont monolithiques (Dudikoff en tête). Ce dernier se payant même le luxe de mettre sa tenue de ninja en un temps record de...secondes (rapide^^).

Le Sheik, lui est un fanatique, impassible, hautin et détestant les Américains (le Grand Satan). Bref, un affreux jobard!

L'attaque est lancée, Joe éliminant les gardes avec une facilité déconcertantes (mauvais qu'ils sont les bougres), passant en toute discrétion et en cas de difficultés, il est capable d'exploits de grande envergure (comme arrêter une flèche avec ses dents, ce qui lui permet de tuer un des ninjas qui le maintient).

Malgré tout, il arrive légèrement en retard, un des membres des Delta Force trouvant tout de même la mort, brûlé vif sur un bûcher, mais après, l'heure de la révolte a sonné.
Tous nos héros, bien qu'ayant eu à subir des sévices terribles sont dans une forme éblouissante (l'agent black parvenant tout de même à maîtrise un ninja, avant de dégommer l'hélicoptère du Sheik à l'aide d'une roquette, ce qui donnera lieu à des truquages dantesques...).

Les "Prisonniers y mettent aussi leur grain de sel, attanquant de manière désordonnée, mais efficacement, et avec un armement des plus varié (poeles, lances, armes à feu, hâches, bâtons...etc), toujours dans leur tenue Mad Max et dans la bonne humeur. D'où des séquences de combats très impressionnantes, où les ninjas et autres militaires ne font pas de vieux os, à grand renfort de sauts périlleux en contre plongée (de toute façon, le film est entièrement mal cadré, quoique le réalisateur s'amuse en l'agrémentant de quelques zooms lents et autres travellings).

Ce qui devait arriver, arrive, et en montage alterné, nous avons les combats finaux: Maître Ninja méchant/ G.I Joe; Gentil américain/Anglais sadique.
A ce jeu là, le premier cité est plutôt agréable à regarder, et donc de bonne qualité (bon, sauf la "roue" effectuée par la méchant...); par contre, le second est d'un ridicule sans nom, le sadique attaquant notre héros à grands coups de hache et poussant de BEEEUUUUAHHHHH! avant de mourir sous les coups de son adversaire.

Les gentils gagnent, les méchants sont morts, les membres de la Delta Force sont saufs, la liberté a triomphé, et la bombe atomique n'a pas explosé, lors de l'explosion de l'hélicoptère...tant mieux pour eux...

*Tout est bien qui finit bien*

Vous aurez compris, le film est plutôt drôle lorsque pris au 5ème degré, mais sinon, franchement mauvais, car sombrant dans le grand n'importe quoi...(ridicule quand tu nous tiens)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Constantine
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: [DvD] Force de Frappe (American Ninja 4)   Lun 22 Mai à 3:53

Histoire d'être complet, je vous propose une sélection de répliques (nanardes, cela va sans dire) tirés de ce chef d'oeuvre...

Amateurs, régalez vous!

-Sadique: "Dis moi les étrangers, ils sont où?...Muaha...muuuuh...hummm
-Pongo: "Dans le PLACARD!" (et là, nos deux héros sortent violemment du placard)

-Le Sheik: "Et oui, c'est comme s'ils étaient fiers de mourir pour moi..."
-Sadique: "Vous avez toujours été un pourri Ali"

-Sadique (à D.Bradley): "Américain de merde, je m'apprête à te donner une leçon que tu ne seras pas prêt d'oublier. Et si ça peut te rassurer, ça ne durera pas longtemps!"

A l'aéroport...
-Fonctionnaire: "Américain, quel est le but de votre visite?"
-G.I. Joe: "Vacances"
-Fonctionnaire: "Profession?"
-G.I.Joe: "Enseignant" (mouarf, il déménage cet enseignant...^^)

-Teigne: "Je vous jure un curé, il pratique les confessions en bas!"
-Sadique: "Vous êtes givrés Oréli, il n'y a plus l'ombre d'un curé. Un mois que je les ai tous descendus!"

-Sheik: "Bande de chrétiens! Chiens d'infidèles" (plus quelques mots maugrés en pseudo arabe)

-Sadique (au Sheik): "Mais pourquoi avez vous fait ça, espèce de zouave?"

-Teigne (s'adressant à la multitude de prisonniers patibulaires en furie): "On s'arrête maintenant, ce rassemblement est illégal! Vous êtes tous en état d'arrestation!"

-Sheik (au pilote de son hélicoptère): "On s'en va!"
-Pilote: "Où ça?"
-Sheik: "A la Mecque!"

-Sadique: "Espèce d'arabe pourri! Vous êtes tous les mêmes, bande d'incompétents!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[DvD] Force de Frappe (American Ninja 4)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» American Ninja 4 : Force de frappe (American ninja 4 : the Annihilation)
» Liste Force de frappe d'Ulthwé
» "Libyan Investment Authority, la force de frappe de Kaddafi?
» American ninja:
» American Ninja 5:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CinéChroniK :: CinéChroniK :: Nanar Zone-
Sauter vers: