CinéChroniK

Toutes les critiques des films et séries Tv
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [DvD] Oeil pour Oeil (Lone Wolf McQuade)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Notation:
Nul!
0%
 0% [ 0 ]
Mauvais
0%
 0% [ 0 ]
Bof
0%
 0% [ 0 ]
Bien!
100%
 100% [ 1 ]
A voir
0%
 0% [ 0 ]
Culte!!
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Constantine
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: [DvD] Oeil pour Oeil (Lone Wolf McQuade)   Ven 26 Mai à 6:23



J.J.McQuade, policier réputé, vit solitaire. Il est séduit par Lola alors qu'il était avec sa fille Sally sur un champ de courses. Plus tard Sally est victime d'une agression et son ami tué. Avec son adjoint McQuade va mener l'enquête en appliquant les methodes qui lui sont propres.

Réalisé par Steve Carver
Avec Chuck Norris, David Carradine, Barbara Carrera

Bon, faut dire ce qui est, j'hésite grandement à catégoriser ce film en "nanar", parce qu'au fond je l'aime bien...mais bon, c'est du Chuck (d'où nanar) lol!

Encore une fois, la version française du titre est plutôt à l'Ouest, m'enfin bon, à leur décharge un "An eye for an eye" était sorti peu avant (aussi avec Chuck) sous le titre de..."Dent pour dent". Ne cherchons pas à comprendre...

Ce film, vieux de plus de 20 ans, s'ouvre sur un générique plutôt intéressant, pour ceux qui aiment les loups, et avec la musique orchestrant l'ensemble: symbiose entre musique western-spaguetti (harmonica, sifflements, ambiance), à la sauce "moderne" (un brin de synthé) et parsemé de touches nanardes...Oui, oui j'adore^^

Chuck, plus monolithique que jamais, nous offre un rôle à sa mesure, celui d'un...Texas Ranger aux méthodes plutôt radicales (d'ailleurs, ses supérieurs sont mécontents de lui, bien qu'il soit le meilleur, car avec lui ça se termine en massacre), et nous démontre toutes ses aptitudes plutôt rapidement, en coinçant (puis liquidant) une bande de voleurs de chevaux crasseux (et stupide).
Un justicer somme toute...Il passe son temps à s'entraîner dans son champ de tir personnel (au départ, les cibles sont intactes, et à la fin de la séance, il ne reste que des miettes...pas pour rien que ce sont toujours les mêmes), à boire (car Chuck est autodestructeur et donc alcoolique, d'où une pleine descente de binouses), à donner des coups de tatanes en "arrêtant" les méchants (et à être crasseux, tout en étant propre...si si).

Alors bien évidemment, lorsque le grand méchant de service (encore un expert en arts martiaux: D.Carradine, alias "Bill" pour Tarantino), manque d'assassiner sa fille (faut dire qu'elle survit, on ne sait pas trop comment), Chuck va régler cette affaire à sa manière (bah oui, il n'est pas content).

Alors, pour faire avancer l'enquête, Chuck (et son adjoint mexicain qu'on lui a collé à ses basques) s'adressent à quelqu'un qui cumule tous les vices (drogue, prostitution and cie) et se trouvent toujours dans les mauvais coups. Ils l'embarquent alors, et ce gugusse terrifié se met à table plutôt rapidement, aidé qu'il est par les méthodes du vieil ami de Chuck.

Malheureusement pour eux, les méchant sont très méchants, alors, en plus de savoir où se trouvent l'indicateur, le tuent lui et le vieil ami (mais épargne miraculeusement l'adjoint, pour une raison inconnue). Ce qui a pour effet de rendre encore plus monolithique Chuck (comprendre: il n'a aucune réaction), et à cette infamie, il faut rajouter se mise à la porte par ses supérieurs...

Mais les ennuis ne font que commencer, Chuck se payant le luxe (histoire d'aggraver son cas) de séduire la copine du bad guy (qui fait le ménage chez lui, et met ses bières à la poubelle...scène formidable), en plus de continuer son enquête. Alors en guise d'avertissement, une nuit (alors qu'il couche avec sa "nouvelle" copine), les "méchants" vont en profiter pour...tuer son loup (pauvre bête -__-). C'en est trop pour Chuck, qui cette fois tape du poing dans le sable, et se met en colère (contrairement à la mort de son meilleur ami).

Alors, dans un premier temps, il va redoubler d'efforts dans son enquête, découvrant la base secrète (donc pas tant que ça) perdue en pleine zone désertique, en faisant des petits tours en avions (comme quoi, ça peut marcher). Ainsi, il pourra passer à l'action...

Malheureusement, un des agents trop agaillardi va mettre toute leur stratégie à plat en voulant tous les arrêter. D'où une séquence carnage, et dézinguage à tout va, Chuck se faisant multi blessé et laissé pour mort dans sa voiture (puis enseveli, mais sauvé par la bière qui a pu le réveiller, il sortira de terre par la puissance de son 4x4)...

En convalescence, Chuck a du mal à tirer droit, mais l'annonce de la capture de sa fille, le remettra sur le droit chemin de la vengeance à coups de tatanes. Aidé par ses deux compères (l'adjoint et un de ses supérieurs), il prendra d'assaut la base ennemie, libérera sa fille (et provisoirement sa copine), et liquidera tous les hommes de main de diverses manières (ça explose de partout, grâce au lance roquette infini, aux grenades, aux arbalètes, aux fusils à pompes...etc).

S'ensuivra la scène que l'on attendait tous, celle du combat entre le Bad Guy (docteur es Kung Fu) et le Texas ranger (expert en Karaté). Un brin mal chorégraphié, un tantinet mal filmé, mais toujours aussi sympathique à regarder (et la fameuse scène du "je te jette du sable dans les yeux"^^), il s'achèvera par la mise KO de D.Carradine (somme toute logique).

Attention, séquence émotion, car un de ses hommes de mains (sorti d'on ne sait où) lui apporté un Mac-10, dont Mr Méchant fera une mauvaise utilisation (fatigué et déboussolé qu'il est par tous les coups qu'il a pu recevoir), en tirant sur la copine de Chuck (elle s'est sacrifiée pour lui, sniff comme c'est beau...et expirant son dernier souffle, trouve la force de lui dire "je t'aime"), avant de s'enfuir honteusement (mais sans avoir l'idée de viser notre ranger qui se trouve à 10 mètres).

Ce dernier sombrera alors dans la plus terrible des colères, et lui jetera des grenades près du traditionnel stock de barils d'essence, eux mêmes à proximité de l'entrepôt où se cache le bad guy. Notons qu'au cours de cette séquence, Chuck évite d'une étrange manière plusieurs rafalles avant de lancer ses grenades (le méchant avait enfin penser à se servir de son arme...) et de tout faire exploser...

Bref, c'est manichéen à outrance, empli d'invraissemblances, mal foutu, mais pourtant sympathique car à forte dose de testostérone et dans la droite ligne de ces justiciers monolithiques aux méthodes peu orthodoxes (et surtout, il y a Chuck, déjà Texas ranger) cheers

*Encore un film qui me rend nostalgique, bercé qui plus est par ce "thème" dont je me découvre un subit attachement*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[DvD] Oeil pour Oeil (Lone Wolf McQuade)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CinéChroniK :: CinéChroniK :: Nanar Zone-
Sauter vers: