CinéChroniK

Toutes les critiques des films et séries Tv
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [DvD] Nico

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Notation:
Nul!
0%
 0% [ 0 ]
Mauvais
0%
 0% [ 0 ]
Bof
0%
 0% [ 0 ]
Bien!
100%
 100% [ 1 ]
A voir
0%
 0% [ 0 ]
Culte!!
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 1
 

AuteurMessage
Constantine
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: [DvD] Nico   Sam 27 Mai à 5:12



1973. Après avoir découvert les tortures pratiquées par son supérieur, Zagon, lors d'une mission au Cambodge, Nico préfère quitter la C.I.A.. Quinze ans plus tard, ce dernier, expert en arts martiaux, est membre de la police de Chicago, où il fait équipe avec Dolores, une jeune femme noire. Informé d'un important arrivage de drogue, il épingle Salvano, un puissant dealer, et sa bande. Mais Nico, qui pensait mettre la main sur un chargement d'héroïne, découvre un lot d'explosifs destiné à la C.I.A.. Aussitôt relâchés, Salvano et ses hommes sont épiés par Nico et sa partenaire, biens décidés à mener l'enquête à son terme...

Réalisé par Andrew Davis
Avec Steven Seagal, Pam Grier...

Seagal, Steven Seagal, justicier des temps (plus ou moins) modernes, aux méthodes expéditives, à la justice personne, et d'une droiture infaillible...

La première chose qui frappe (au propre comme au figuré) c'est notre chouchou d'acteur en question. Mis à part sa coiffure impeccable (les cheveux gominés) tout au long du film, et cela dans toutes les situations, mais les plus extrêmes (je ne préfère pas connaître sa dépense quotidienne en gel); c'est cette silhouette un tantinet fluette qui le caractérisait alors, et on a peine à y croire, à la vue de ses derniers "direct to video"...Saumon Agile, quand tu nous tiens... lol!
Mais Steven, c'est aussi un physique hors du commun, défiant les lois de la nature. Je m'explique: que l'action se passe en 1968, en 1973 ou en 1988, Steven est absolument identique (et son gel aussi, cela dit en passant), l'âge n'a pas d'effet sur Steven...

L'histoire en elle même, est des plus classiques et n'est pas le centre d'intérêt du film (ça on s'y attendait), malgré tout, elle offre son lots de pseudo rebondissements, et l'enquête semble à certains égards complexe (alors qu'elle ne l'est pas le moins du monde), en raison de ce montage particulier, qui arrive à transformer les choses simples, en d'autres compliquées...Notons tout de même que le récit serait en partie autobiographique...

Notre grand Steven fait équipe avec Pam Grier (l'amie black de service), et s'est acoquiné à la sublime Sharon Stone (plutôt bien entouré le bougre pour un premier film). Jeune père d'un enfant, Saumon Agile ne se confesse plus, car depuis "que je suis marié, je n'ai aucun péché à me confesser" (et cela malgré qu'il soit de la police), a bien évidemment des problèmes avec sa hierarchie, en raison de ses méthodes pour le moins radicales de résoudre les enquêtes, et ses procédés peu orthodoxes pour obtenir des informations... geek

Nico est en effet un expert en arts martiaux, dont notamment l'aïkido, vu ici (c'est la Seagal touch') dans son optique la plus violente, expéditive au possible. Ne vous attendez pas à des chorégraphies extraordinnaires, à des combats titanesques et d'une durée invraissemblables. Steven règle ses affaires en une ou deux prises, juste de le temps qu'il lui faut pour casser un nez, un coup, un bras ou faire chuter son adversaire et le mettre hors d'état de nuire. Mais sa maîtrise étant des plus évidentes, et la caméra toujours bien placée (avec ce qu'il faut de ralentis), les combats sont un vrai régal pour les amateurs (et les autres^^).

Ce talent lui permettra de se sortir des situations les plus extrêmes, d'accomplir des actes surhumains, comme: sortir indemne d'une volée de plombs; se déplacer d'une voiture à une autre de manière "fantôme"; sur le toit d'une voiture lancée à pleine vitesse, s'accrocher d'une main et étrangler un occupant de l'autre; résister sans effets secondaires aux pires drogues; une vraie bête de guerre invincible somme toute. lol!

Sur son chemin, mieux vaut ne pas se trouver, sous peine que cela se termine avec pertes et fracas (surtout dans le camp adverses), et malgré tous ses démonstrations (et sa réputation), il reste bon nombre de téméraires pour se risquer à l'affronter (tout le monde le connaît, mais personne ne sait qui sait...), tant pis pour eux, ils avaient été prévenus....

Mais attention, Nico devient véritablement méchant lorsque l'on s'en prend à ceux qu'il aime (une amie et un padre par exemple). C'est une machine à tuer, mais aussi un être humain avec un panel d'émotions que Steven fait passer...euh non, il reste monolithique en fait.
Ce récit sera aussi l'occasion pour lui, d'éliminer son ancien supérieur, bad guy drolatique, tortionnaire, moche, sadique (j'en passe des pires et...des pires).

Dans sa quête, Steven est aidé par l'incompétence des sbires de Mr Méchant, ne sachant jamais à qui ils ont à faire, dont le QI reste inférieur à celui du'ne huître et dont l'aptitude aux armes à feu est ridicule (en grande forme, ils blessent les coéquipiers de Nico, mais plus généralement, ils tirent à côté).

Et si la réalisation est efficace (Andrew Davis sera le futur réalisateur du Fugitif et de Piège en Haute Mer), le film est d'autant plus appréciable, que visiblement il ne se prend pas au sérieux. Les répliques fusent, toujours tartinés d'un second degré plutôt le bien venu:

-"Nom d'une vache sacrée!" "Ne vous battez pas, nous sommes tous frères!"
-"Au fait Toscani, il faut que je vous félicite, vous venez de devenir numéro 4 des avis de recherche" "Numéro 4? Je veux devenir numéro 1"
-"Je l'ai vu lui et un de ses tueurs entrer dans l'église, et je ne crois pas que c'était pour communier..."

*Les dialogues sont très recherchés, comme vous pouvez le noter*

Bref, sans casser des briques (mais plutôt des os^^), ce film n'en reste pas moins de bonne qualité, pour tout amateur de "testostérone" et autre justice expéditive (malgré foule d'invraissemblances, manque de moyens et pauvreté d'acting), avec un côté un tantinet moralisateur (personne au dessus des lois, implication des USA dans certains conflits)...Et surtout, notre Saumon Agile préféré est en pleine forme!

*Ne s'est pas ennuyé...valait mieux d'ailleurs lol! *

_________________
http://videosift.com/story.php?id=846
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wraith
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 576
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: [DvD] Nico   Sam 27 Mai à 14:03

Ahhhh, je dois avoir vu l'intégrale des Steven Seagal... Rolling Eyes Laughing

Effectivement, même si "Nico" n'a franchement rien d'exceptionnel, il n'en demeure pas moins qu'il s'agit DU film qui a fait connaître Steven du grand public !
Accompagné, qui plus est, de la ravissante Sharon Stone... Enfin, ravissante à l'époque de ses 20 ans ! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil

Pour ma part, j'ai tout de même une préférence pour "Echec et Mort" (quelle poésie dans les titres de sa filmographie... Rolling Eyes ) au cours duquel il a rencontré celle qui allait devenir sa femme, miss "Créature de rêv" herself : Kelly LeBrock...

Néammoins, les seuls films digne de ce nom dasn lesquels Steven Seagal ait pu jouer sont "Piège en haute mer" (avec Erika Eleniak...) et "Piège à grande vitesse"...

Désormais, à l'image de Wesley et JCVD, il ne sort plus ses bouses qu'en DVD... et franchment, c'est préférable... Sad

_________________
I am the alpha and the omega
I am the beginning and the end
I am the answer, I am the enigma
I am the flame which never ends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinechronik.cultureforum.net
 
[DvD] Nico
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nico [1988]
» PERFECTIONNEMENT ENDURO avec Nico DEPARROIS 18 DECEMBRE
» [Nico - Décor Ork] Top Gunz Airbaze
» NICO touches the wall
» Briquet a Gaz de Nico

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CinéChroniK :: CinéChroniK :: Action- Thriller - Polar-
Sauter vers: