CinéChroniK

Toutes les critiques des films et séries Tv
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lovecraft au cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
The Wraith
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 576
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Lovecraft au cinéma   Mar 23 Mai à 16:30

[EDIT The Wraith] Suite du flood consacré au " réalisateurs favoris"

shart a écrit:
Et moi qui attendait plus une relance sur Les Montagnes hallucinées.^^
Et bien...
En fait, c'est parce que j'en étais resté au "Labirynthe de Pan", en ce qui concerne Guillermo Del Toro.

En plus, je connaissais "la colline a des yeux" dont le remake ne devrait pas tarder à sortir, mais "les montagnes hallucinés", dont le bouquin de Lovecraft m'est totalement inconnu... silent scratch

_________________
I am the alpha and the omega
I am the beginning and the end
I am the answer, I am the enigma
I am the flame which never ends.


Dernière édition par le Mar 13 Juin à 9:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinechronik.cultureforum.net
shart
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Mar 23 Mai à 21:49

The Wraith a écrit:
shart a écrit:
Et moi qui attendait plus une relance sur Les Montagnes hallucinées.^^
Et bien...
En fait, c'est parce que j'en étais resté au "Labirynthe de Pan", en ce qui concerne Guillermo Del Toro.

En plus, je connaissais "la colline a des yeux" dont le remake ne devrait pas tarder à sortir, mais "les montagnes hallucinés", dont le bouquin de Lovecraft m'est totalement inconnu... silent scratch

Désolée pour toi Shocked

L'univers lovecraftien au cinéma;, ça n' a jamais été une très grande réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newdraft
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Sam 27 Mai à 23:08

shart a écrit:
L'univers lovecraftien au cinéma;, ça n' a jamais été une très grande réussite.
A moins d’être un amateur de film gore !

Pour ces derniers, il y a Necronomicon, qui évoque de façon très très libre l’univers de Lovecraft à travers 3 histoires mettant en scène le mythe de Cthulhu et une autre ayant pour protagoniste l’auteur lui-même à la recherche du livre en question, où l’anglais a remplacé l’arabe.

Dans ce film de 1994, on pourra remarquer des effets spéciaux dignes de Evil Dead pourtant tourné 13 ans auparavant (un hommage à l’insu de son plein gré ?) ainsi que Christophe Gans à la réalisation du 1er des contes (The drowned) où il fut particulièrement peu inspiré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shart
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Lun 29 Mai à 12:30

arf ben ouais mais retenir que le gore dans l'univers lovecraftien c'est totalement infondé. Enfin ce n'est pas ce qui m' a marqué en lisant ses oeuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wraith
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 576
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Lun 29 Mai à 13:09

shart a écrit:
arf ben ouais mais retenir que le gore dans l'univers lovecraftien c'est totalement infondé. Enfin ce n'est pas ce qui m' a marqué en lisant ses oeuvres.
D'ailleurs, le gore est totalement absent de l'oeuvre de Lovecraft.. Tout n'y est que suggéré !
C'est sans doute son plus grand atout et sa plus grande faiblesse...

Certes, il faut de reporter la société et la culture du début du XXe siècle...
Mais aujourd'hui, toutes les ellipses et préiphrases foireuses censées décrire une monstre cauchemardesque est une véritable source d'ennui...

Ce qui est égalemennt amusant dans le mythe de Cthuluh, c'est la répétition des situations... A croire que toutes ses novelles sont contruites exactmenet de la même façon :
- un jeune (homme ou femme) hérite d'une vieille batisse d'un oncle-tante dont il-elle n'avait jamais entendu parlé... Une vieille demeure victorienne à flanc de falaises où souffle en premanence les vents de tempêtes maritimes... Bien sûr, 50.000 légendes tournent autour de ce coin de terre et de sa maison abandonnée...
- Un jour, il découvre une lettre cachée dans un coin qui va lui révéler l'horrible vérité : les légendes sont bien en dessous de la vérité et l'horreur est tapi dans l'ombre...
- Malgré les avertissmenets, il-elle va mener son enquête ésotérique et se trouver face à l'indicible horreur absolu (vous noterez la multitude d'adjectif censé faire frémir le lecteur... néammoins il n'a aucnue idée précise de la forme ou de l'apparence de cette "fameuse" horreur").
- A l'aube de sa mort, la-le téméraire, dans un dernier souffle et paralysié par la terreur redige un testament sous forme d'avertissement aux futurs propriétaires du domaine...(Bien sûr, rien de très clair, genre "barrez-vous, vous allez crévé, tué par un ancien dieu très moche ! Twisted Evil ).

Voila... je viens de vous écrire une nouvelle de Lovecraft en 20 lignes... Rolling Eyes Razz

_________________
I am the alpha and the omega
I am the beginning and the end
I am the answer, I am the enigma
I am the flame which never ends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinechronik.cultureforum.net
Newdraft
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Lun 29 Mai à 23:19

The Wraith a écrit:
je viens de vous écrire une nouvelle de Lovecraft en 20 lignes... Rolling Eyes Razz
En te lisant, j’entendais les craquements d’os et le frottement des tentacules de Cthulhu s’extrayant de son cloaque pour prendre pied en Nouvelle Angleterre…
Déjà, je suis fou, les Grands Anciens ont pris possession de mon corps et de mon esprit ! alien

(le smiley ci-dessus est censé évoquer l'horrible Cthulhu et ses immondes appendices, j'espère qu'il fera peur aux lecteurs et sera source de nombreux cauchemars)


The Wraith a écrit:

Ce qui est égalemennt amusant dans le mythe de Cthuluh, c'est la répétition des situations... A croire que toutes ses novelles sont contruites exactmenet de la même façon :
C’est fort bien trouvé.
C’est comme lorsqu’on raconte des histoires aux enfants, le soir, pour qu’ils s’endorment. Ils aiment la répétition. Ils aiment deviner et anticiper la suite du récit.
C’est donc qu’il y aurait un coté enfantin dans l’œuvre de Lovecraft, Houellebecq ne l’avait pas remarqué ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shart
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Lun 12 Juin à 16:10

The Wraith a écrit:
shart a écrit:
arf ben ouais mais retenir que le gore dans l'univers lovecraftien c'est totalement infondé. Enfin ce n'est pas ce qui m' a marqué en lisant ses oeuvres.
D'ailleurs, le gore est totalement absent de l'oeuvre de Lovecraft.. Tout n'y est que suggéré !
C'est sans doute son plus grand atout et sa plus grande faiblesse...

Certes, il faut de reporter la société et la culture du début du XXe siècle...
Mais aujourd'hui, toutes les ellipses et préiphrases foireuses censées décrire une monstre cauchemardesque est une véritable source d'ennui...

Ce qui est égalemennt amusant dans le mythe de Cthuluh, c'est la répétition des situations... A croire que toutes ses novelles sont contruites exactmenet de la même façon :
- un jeune (homme ou femme) hérite d'une vieille batisse d'un oncle-tante dont il-elle n'avait jamais entendu parlé... Une vieille demeure victorienne à flanc de falaises où souffle en premanence les vents de tempêtes maritimes... Bien sûr, 50.000 légendes tournent autour de ce coin de terre et de sa maison abandonnée...
- Un jour, il découvre une lettre cachée dans un coin qui va lui révéler l'horrible vérité : les légendes sont bien en dessous de la vérité et l'horreur est tapi dans l'ombre...
- Malgré les avertissmenets, il-elle va mener son enquête ésotérique et se trouver face à l'indicible horreur absolu (vous noterez la multitude d'adjectif censé faire frémir le lecteur... néammoins il n'a aucnue idée précise de la forme ou de l'apparence de cette "fameuse" horreur").
- A l'aube de sa mort, la-le téméraire, dans un dernier souffle et paralysié par la terreur redige un testament sous forme d'avertissement aux futurs propriétaires du domaine...(Bien sûr, rien de très clair, genre "barrez-vous, vous allez crévé, tué par un ancien dieu très moche ! Twisted Evil ).

Voila... je viens de vous écrire une nouvelle de Lovecraft en 20 lignes... Rolling Eyes Razz


Bah ça se passe comme ça dans les scénar du jeu de role affraid

Dans les nouvelles, (déja il faudrait que je ne relise que celles qu'il a écrites ,parcequ'avec tous ses "amis" et admirateurs dont on rajoute des écrits dans les éditions, c'est lourd) il ne me semble pas que ce soit toujours le cas : ex : les rats dans les murs, l'appel de cthulhu, Par-delà le mur du sommeil, Le cauchemar d'Innsmouth, Le monstre sur le seuil etc......

Il t'en faut plus?


Dernière édition par le Mar 13 Juin à 18:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newdraft
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Mar 13 Juin à 0:16

shart a écrit:
Dans les nouvelles, déja fodrait que je relise que celles qu'il a écrites (parcequ'avaec tous ses "amis" c'est lourd) mais il me semble pas que ce soit toujours le cas : ex : les rats dans les murs, l'appel de cthulhu, Par-delà le mur du sommeil, Le cauchemar d'Innsmouth, Le monstre sur le seuil etc......
Je suis désolé mais je n'ai pas tout compris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shart
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Mar 13 Juin à 18:15

Newdraft a écrit:
shart a écrit:
Dans les nouvelles, déja fodrait que je relise que celles qu'il a écrites (parcequ'avaec tous ses "amis" c'est lourd) mais il me semble pas que ce soit toujours le cas : ex : les rats dans les murs, l'appel de cthulhu, Par-delà le mur du sommeil, Le cauchemar d'Innsmouth, Le monstre sur le seuil etc......
Je suis désolé mais je n'ai pas tout compris.

arf

j'ai écrit trop vite

j'ai édité, est ce que cela est plus limpide à la lecture?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Newdraft
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Mer 14 Juin à 0:54

shart a écrit:
j'ai édité, est ce que cela est plus limpide à la lecture?
C’est parfaitement limpide.
Je te remercie pour cette reprise, pour le temps passé à répondre aux lubies d’un pénible tel que moi.

Il y a déjà un temps certain que je n’ai plus lu Lovecraft, ça date du lycée ! L’histoire qui m’a le plus marqué est « L’affaire Charles Dexter Ward » et dans mes souvenirs, Cthulhu n’y apparaît pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shart
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Mer 14 Juin à 9:59

Newdraft a écrit:
shart a écrit:
j'ai édité, est ce que cela est plus limpide à la lecture?
C’est parfaitement limpide.
Je te remercie pour cette reprise, pour le temps passé à répondre aux lubies d’un pénible tel que moi.

Il y a déjà un temps certain que je n’ai plus lu Lovecraft, ça date du lycée ! L’histoire qui m’a le plus marqué est « L’affaire Charles Dexter Ward » et dans mes souvenirs, Cthulhu n’y apparaît pas !

Bah non cthulhu n'apparait que dans l' Appel, enfin il me semble, ce n'est plus très frais pour moi non plus Smile ,ça date.

"N'est pas mort ce qui à jamais dort

Et au long des ères peut mourir même la mort "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wraith
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 576
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Mer 14 Juin à 11:11

J'avoue que j'ai assez peu lu les nouvelles du véritable maître de l'horreur américain.

Par contre, j'ai une bonne dizaine de volumes de "Tribute to" écrits par ses "amis" intitulé "Le cycle de Cthlhu" : A. Derleth, R. Bloch, et d'autres dont j'ai oublié les noms...

La plupart des nouvelles étaient construites de la même façon. Et puis, question frisson, il faut bien avouer que ça a très très mal vieilli, notre goût pour la violence, l'horreur et la débauche ayant nettement évolué au siècle dernier. Twisted Evil

_________________
I am the alpha and the omega
I am the beginning and the end
I am the answer, I am the enigma
I am the flame which never ends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinechronik.cultureforum.net
shart
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Mer 14 Juin à 12:18

Bah non , l'effroi est une question subjective, personnelle (même si une influence sociologique ne doit pas être écartée)......un exemple : Ring : le version originale. Le film a effrayé des milliers (ptet des millions) de Japonais mais les européens ont été moins sensibles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wraith
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 576
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Mer 14 Juin à 12:34

Sauf que j'ai trouvé "Ring" Jap. réellement très intéressant alors que j'ai trouvé le remake US absolument catastrophique !
Ring devrait être international car il joue sur la peur des objets communs comme l'a déclaré Hideo Nkata, son réalisateur.

Certes, le film n'a rien de spectaculaire mais les images de la vidéo sont suffisamment bizarre pour être dérangeante et le scénario qui s'en suit assez prenant. Sans parler de la fin qui est absolument magistrale et particulièrement subtile dans sa métaphore du virus biologique.

Cette remarque est également vraie pour ce qui concerne "Darkwater" même s'il traîne bien plus en longueur... Cette fois, l'élément central n'est plus la K7 vidéo mais l'eau, un "objet" encore plus courant et de plus totalement indispensable !
La fin est une fois de plus saisissante !!!

Dans le même registre, "la mort en ligne", cette fois ne découlant pas d'une adaptation d'un roman de Koji Suzuki, est également assez itnéressant et met en scène le téléphone portable !

On peut faire frissonner ou même effrayé en suggérant l'horreur, mais avec des éléments modernes ou faisant parti de notre quotidien.
Lovecraft était sans contexte un précurseur à son époque mais son style appartient désormais au passé.

_________________
I am the alpha and the omega
I am the beginning and the end
I am the answer, I am the enigma
I am the flame which never ends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinechronik.cultureforum.net
shart
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Mer 14 Juin à 12:40

Pas vu la mort en ligne.


Bah Dark Water euh????????????????? ça fait pas peur.

Comme quoi c'est subjectif

Bah la version américaine de Ring m'a plus stressée que la version japonaise.

Comme quoi, c'est subjectif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wraith
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 576
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Mer 14 Juin à 15:20

Volver ma fait gerber !

Comme quoi l'horreur, c'est subjectif ! Razz Razz Razz

_________________
I am the alpha and the omega
I am the beginning and the end
I am the answer, I am the enigma
I am the flame which never ends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinechronik.cultureforum.net
shart
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   Lun 19 Juin à 14:53

Bah


tu dois vomir souvent alors

vu que volver parle tout simplement de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lovecraft au cinéma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lovecraft au cinéma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lovecraft au cinéma
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4
» ciné cure rare du vieil acteur
» Home cinéma de Manson
» Lollywood, le cinéma pakistanais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CinéChroniK :: Discussions générales :: Littérature-
Sauter vers: