CinéChroniK

Toutes les critiques des films et séries Tv
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Cinéma] Wolf Creek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Notation:
Nul!
0%
 0% [ 0 ]
Mauvais!
25%
 25% [ 1 ]
Bof
0%
 0% [ 0 ]
Bien!
25%
 25% [ 1 ]
A Voir!
50%
 50% [ 2 ]
Culte!!
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Constantine
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 105
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: [Cinéma] Wolf Creek   Jeu 17 Aoû à 16:50



Trois jeunes randonneurs partent pour trois semaines de trekking dans le désert australien. Ils en profitent pour aller admirer Wolf Creek, un cratère causé par un météorite vieux de plusieurs milliers d'années. Cette nuit-là, ils retrouvent leur voiture en panne. Lorsque un autochtone leur propose de l'aide, ils se croient sauvés. Pourtant, le vrai cauchemar commence...

Réalisé par Greg McLean
Avec John Jarratt, Nathan Phillips, Cassandra Magrath

Au commencement était un long métrage répondant au doux nom de Wolf Creek, d'origine autraslienne, que je m'imaginais être un énième film de teens abordant la lycanthropie.
Une fois n'est pas coutume (et lorsque c'est répété régulièrement?), je me fourvoyais de façon princière, et ce malgré la réputation plutôt flatteuse (et ô combien méritée) dont cette oeuvre est auréolée...

Lorsque je me décidais, enfin, à la visionner, nonobstant mes réticences indéfectibles envers ce genre qu'est l'Horreur dans sa globalité (slaher, survival ou gore), s'en est suivi un épatement persistant. Un véritable délice visuel, un bijou filmique, une agréable surprise comme on en fait peu (ou plutôt: comme on m'en fait peu huhu).

Dès les premières minutes, j'étais happé par le réalisme émanant du long métrage, mettant un terme à ma défiance à ce qui s'apparentait à la version autraslienne d'un mix entre La colline a des yeux et Massacre à la Tronçonneuse, et ce malgré la banalité apparente de l'intrigue (les pérégrinations d'une bande de jeunes (à eux tout seul) au pays des Kangourous)...

L'une des caractéristique du film (et peut être l'une de ses principales qualités, n'en déplaise à certains), c'est qu'il prend son temps. Ainsi, l'action en elle même ne commencera qu'à partir de 30 minutes, le temps pour nous de faire connaissance avec nos trois compagnons de voyage, de les apprécier, de dicerner leurs forces et leurs faiblesses, de pénétrer leurs pensées, de nous imprégner d'eux, de devenir eux...

De ce fait, chaque coup porté à leur encontre nous fait mal (la scène des clous, par exemple), chaque mésaventure qu'ils traversent, nous la ressentons, allant jusqu'à rendre insoutenable certaines scènes prosaïques entrevues dans d'autres oeuvres...



Allongeant son temps, les morts se font rare, très rare, ne se comptant pas par dizaines, mais plutôt sur les doigts restants de la main d'un lépreux (ô quelle est belle...), chaque scène se proroge, étant donné qu'en parallèle, c'est notre boogieman en chef qui semble prendre un plaisir non feint...

Inquiétant, un brin écervellé, totalement psychopathe, il incarne l'anti Paul Hogan de Crocodile Dundee. Calme et toujours un sourire au coin de la bouche, commettant des erreurs, parfois grossières, il en devient dérangeant car humain, extériorisant les pires vices de cette espèce, comme un miroir intérieur...

Quant à nos compagnons d'infortune, par le processus d'indentification explicité plus haut, ils s'éloignent des clichés habituels du genre, de ces êtres que nous désirons voir déchiquetés car ils ne mériteraient guère plus; là, si l'on préfère qu'ils les achèvent au plus tôt, c'est par respect pour eux, étant donné que nous savons ce qu'il retournera de cette fuite impossible...

Eux aussi multiplient les bévues, agissant par réflexe, succombant par instants à la peur, mettant de côté leur sang froid dans les instants cruciaux; certains penseront qu'ils dsont d'une intelligence douteuse, mais au fond, comment les juger alors que nous ne pouvons pas savoir comment nous réagirions en pareilles circonstances?..

Humains, c'est bien là leur problème...

Maîtrisant l'ensemble, la réalisation est des plus efficaces, alternant les plans rapprochés et vifs afin de mieux coller à nos héros; avec des plans larges, posés sublimant le paysage australien, renfonçant la dramatisation de certaines scènes (cf la fin). Succombant au réalisme, il n'hésite à faire de nous des voyeurs, lors de certaines scènes, nous offrant sur un plateau le point de vue d'une des héroïnes (c'est ainsi que le viol n'est que suggéré, l'amie détournant les yeux).

La tension est palpable et incessante, et malgré la facilité du scénario ou certaines invraissemblances (toutefois, le vrai n'est pas toujours vraisemblable...), c'est à un long métrage surprenant et des plus appréciables, auquel nous assistons...

Alors, amateurs de frénésies sanguignolantes et grand guignolesques, passez votre chemin, pour les autres, tentez l'expérience...

*Screugneugneu, je t'ai doublé TW lol! *

_________________
http://videosift.com/story.php?id=846
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wraith
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 576
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: [Cinéma] Wolf Creek   Ven 18 Aoû à 16:34

Je trouve ça franchement douteux, vu le style de ce film de le classer dans les films d'horreur aux côté de "Devil's Rejects" ou "Cannibal Holocaust"... Razz

Toute la 1ere partie ressemble furieusement à une publicité pour le touriste... de longues, très longues ballades à travers le désert australien, en voiture, à pieds... Bref, d'un ennui mortel même si je concède qu'il faut bien placer la situation et les personnages.

La seconde partie était donc censée être destinée à l'horreur... Et là...
QUELLE DECEPTION !!!
Ca n'a absolument rien d'un film d'horreur, d'un slasher movie ou d'un survival-horror... Tout juste un banal thriller : 3 ados pourchassés par un redneck australien et crasseux...

Les incohérences s'enchaînent, même avec un scénario aussi éculé... Les nénettes sont connes à pleurer, incapables d'user du moindre avantage qu'elles ont (pourtant un coup de fusil de chasse à bout portant, ça doit pas être très difficile)...
Même le gros redneck soit-disant spécialisé dans la chasse y va de ses boulettes...

La réalisation est purement et simplement sommaire... Auncun plan novateur, aucune originalité ni aucun style... un travail d'étudiants en fin de cycle...

Reste 1 ou 2 scènes un peu plus brutales, mais déjà maintes fois vus dans des films sans grande qualités également...

Pour une trame quasi-identique, j'ai largement préféré le travail de réalisation de "Ils"... sinon, vous pouvez vous rabattre sur le vieux mais toujours de qualité le "Hitcher" de 1986...

_________________
I am the alpha and the omega
I am the beginning and the end
I am the answer, I am the enigma
I am the flame which never ends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinechronik.cultureforum.net
shart
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 27/04/2006

MessageSujet: Re: [Cinéma] Wolf Creek   Mar 22 Aoû à 18:15

On dirait un telefilm de 2nde soirée de M6

On attend, on attend....longuement...et rien n'arrive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gladiator
Machiniste
Machiniste
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 44
Localisation : Vincennes
Date d'inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: [Cinéma] Wolf Creek   Ven 8 Sep à 0:42

J'ai apprécié le réalisme haletant qui transpire de ce film. pale
La première partie nous présente tranquillement les 3 globe-trotters (2 anglaises + 1 guide australien) ce qui les rend de plus en plus proches de nous, jusqu'à ce qu'on s'identifie aux persos.
La séquestration et les sévices que le "chasseur" inflige à ses victimes ne s'en trouvent que plus insupportables. Effectivement, les réactions des victimes ne sont pas toujours rationnelles ou optimisées "efficacité" comme dans la plupart des films américains, mais c'est crédible vu les circonstances extrêmes, ce qui a même tendance à amplifier le réalisme. J'ai même trouvé les filles plutôt malignes quand elles ont décidé de simuler un accident dans le ravin afin d'éloigner le "chasseur" de leur proie. Exclamation
J'ai donc été rassuré et agréablement surpris de ne pas trouver un énième film gore ou sanguinolent, mais une adaptation réaliste tirée d'une histoire réelle où le suggéré joue autant de rôle que la violence visuelle (voir la scène de la "tête sur un pic" par exemple).
Dans sa forme, "Wolf Creek" me fait penser au "Projet Blair Witch" et c'est donc plutôt une bonne surprise. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cinéma] Wolf Creek   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cinéma] Wolf Creek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wolf Creek - Version Longue non-censurée Z2
» Wolf Creek (2005, Greg Mclean)
» Wolf Creek : Faut qu'on m'explique !
» Wolf Creek 2
» Wolf creek (Mini-série)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CinéChroniK :: CinéChroniK :: Horreur-
Sauter vers: