CinéChroniK

Toutes les critiques des films et séries Tv
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Cinéma]La science des rêves

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Notation
Nul !
0%
 0% [ 0 ]
Mauvais
0%
 0% [ 0 ]
Bof !
0%
 0% [ 0 ]
Bien
0%
 0% [ 0 ]
A voir !
100%
 100% [ 2 ]
CULTE !!!
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Wotan
Ingénieur son
Ingénieur son


Nombre de messages : 297
Date d'inscription : 10/04/2006

MessageSujet: [Cinéma]La science des rêves   Mar 22 Aoû à 10:13



Synopsis :Venu travailler à Paris dans une entreprise fabriquant des calendriers, Stéphane Miroux mène une vie monotone qu'il compense par ses rêves. Devant des caméras en carton, il s'invente une émission de télévision sur le rêve.
Un jour, il fait la connaissance de Stéphanie, sa voisine, dont il tombe amoureux.

cheers cheers Un petit bijou Exclamation Exclamation Je me suis régalé, ce film foisonne d'idées nouvelles et révolutionne le monde du cinéma traditionnel. Créant des ponts entre le réel et l'imaginaire à travers des digressions dignes des cartoons et autres émissions pour la jeunesse qui ont bercé notre enfance (les décors en pate à modeler style chapi chapo, cela ne vous rappelle rien). Ce film scintille avec ses mille couleurs chatoyantes et ses décors kitchissimes (matez le décor du studio TV, génial non ? Tout y est, même les motifs de tapisserie hyper ringards...).

La performance du jeune Gael garcia Bernal est tout simplement époustouflante.Son visage peut passer d'une expression à une autre avec un naturel étonnant. Charlotte Gainsbourg a un rôle plutôt facile et est éclipsée par Gael qui crève l'écran littéralement. Quant à Chabat dans le rôle de l'obsédé "roi du pet", il tient bien son perso aussi. cheers

Petite anecdote pour les forumistes friands de ce genre de petits détails :
L'immeuble dans lequel habitent Stéphane (Gael Garcia Bernal) et Stéphanie (Charlotte Gainsbourg) dans La Science des rêves est l'immeuble dans lequel vivait Michel Gondry en 1991 et dans lequel réside toujours la mère de son fils.

Derniers points: la musique. Avez-vous reconnu Coutances de Dik Annegarn. Et l'épisode de la télé près du canal St Martin ? Sympatoche non ? cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
The Wraith
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 576
Date d'inscription : 08/04/2006

MessageSujet: Re: [Cinéma]La science des rêves   Mar 22 Aoû à 12:13

Les grands esprits se rencontrent... Je suis allé le voir hier soir ! Wink

Je n'aurai manqué pour rien au monde la nouvelle réalisation de Michel Gondry, le grand génie moderne de la réalisation cinématographique à qui l'on doit notamment les effets de loupe du clip d'IAM "je danse le mia", ainsi que d'autres innovations qu'on retrouve dans son fantastique et émouvant "Eternal Sunshine of a Spotless Mind"...

Malheureusement, je préfère vous prévenir tout de suite, le budget est français et cela se sent... :?
Non qu'il s'agisse d'un film "pauvre" et inabouti mais le rythme et l'intrigue n'ont absolument aucun rapport avec une production américaine...

Ici, le réalisateur prend le temps de raconter son histoire, les effets spéciaux semblent réaliser avec des bouts de ficelle et l'aspect psychologique joue une part prépondérante dans cette nouvelle analyse des jeux de l'amour et du hasard comme l'appelait Marivaux.

Le film souffre d'un certain manque de rythme et de longueurs...

Néammoins, Gondry parvient à toucher son public.
Il mutliplie les effets visuels novateurs dans cette histoire d'amour cyclothymique et réussit une fois de plus à émouvoir avec une histoire banale.

Ses personnages semblent tout droit provenir du palier d'en face et son héros, mélange de doux rêveur, d'inventeur fou et d'âme torturée trouve invitablement un écho en chacun de nous...
Et c'est sans doute, ce qu'il y a de plus boulversant...

En effet, au-delà de cet univers onirique et fantasmagorique, Gondry présente une réelle histoire d'amour torturée et malhabile telle que chacun de nous la connu un jour (enfin, moi, souvent ! Razz)... un voyage entre naïveté, imaginaire et introspection...

Le seul obstacle, à mon sens, pour apprécier pleinement cette sombre fable : rentrer dans les délires de l'auteur dont l'esthétisme désuet et l'aspect volontairement kitch risque d'en rebuter plus d'un à l'ère du tout-numérique... Rolling Eyes

_________________
I am the alpha and the omega
I am the beginning and the end
I am the answer, I am the enigma
I am the flame which never ends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinechronik.cultureforum.net
 
[Cinéma]La science des rêves
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quizz Le cinéma d'horreur en Image N°4
» ciné cure rare du vieil acteur
» Home cinéma de Manson
» Lollywood, le cinéma pakistanais
» Les enfants, ces diaboliques tueurs du cinéma!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CinéChroniK :: CinéChroniK :: Inclassable-
Sauter vers: